Ligne & fils by Pagano, Emmanuelle

By Pagano, Emmanuelle

Show description

Read Online or Download Ligne & fils PDF

Best family life books

The True Confessions of Adrian Albert Mole (Adrian Mole, Book 3)

Adrian Mole has grown up. at the least that's what it says on his passport. yet residing at domestic, clinging to his threadbare cuddly rabbit 'Pinky', operating as a paper pusher for the DoE and pining for the affection of his existence Pandora has proved to him that maturity isn't really what he was hoping it might be.

Survival Skills in Financial Services

The monetary companies is consistently altering and also you have to respondChange is a continuing within the monetary providers (FSI). The query is, "What for those who do to outlive? " even if you're employed in or promote to the undefined, you will enjoy the in-depth perception, specialist wisdom, and useful instruments present in J.

The Upright Piano Player

Henry Cage turns out to have all of it: a profitable profession, funds, a stunning domestic, and a name for being a simply and principled guy. yet public virtues can disguise deepest failings, and as Henry faces retirement, his well-ordered lifestyles starts to solve. His ex-wife is sick, his courting together with his son is strained to the purpose of estrangement, and at the eve of the hot millennium he's the sufferer of a random violent act which quickly escalates right into a lengthy and mysterious harassment.

Extra resources for Ligne & fils

Example text

J’ai tout bien écouté, le temps d’épuiser mes larmes, avant de rejoindre mon fils. Je le regarde, il baisse les yeux, il se sent coupable sans doute, comme un enfant qui a fait une grosse bêtise, puisque c’est ainsi que l’infirmier voit les choses. Je voudrais que mon fils se souvienne, comment il est mort déjà, tout petit, et comment cette mort de l’origine nous a séparés. Comment il est mort par ma faute, par mon lait. Je voudrais lui dire que mourir pour de faux une nouvelle fois c’est peut-être renaître, revenir à la peur, en avoir enfin conscience, se souvenir, se retrouver.

Terrifié, parce qu’il n’avait pas bien compris les règles du jeu, parce qu’il n’était pas sûr que c’était un jeu, parce qu’il n’avait pas eu le temps de trouver la porte d’un placard, Alex était resté deux jours entiers, et une nuit au milieu, caché derrière un ballot de soie. L’atmosphère était tellement imbibée qu’il n’avait pas eu soif. En arrivant en plein dans leur enfance, les petits dormaient dans un grenier de la fabrique, sur des paillasses humides, dans le froid de l’automne inondé, un froid qui gouttait jusqu’à l’intérieur du corps, ils étaient transis, ils ne savaient pas que lorsque reviendraient le printemps et l’été ils allaient tellement suffoquer qu’ils rêveraient d’hiver.

La section du fil restait constante. Le dévidage des cocons donnait un fil continu, à la différence du coton ou de la laine, la continuité aurait pu être infinie, comme le mouvement de l’eau. L’attention était elle aussi ininterrompue, la soie l’exigeait, pour éviter la casse du fil. Il n’y avait ni repos ni fraîcheur ni silence. Le dévidage ne pouvait intervenir qu’après l’étouffement des chrysalides emprisonnées dans leur cocon par de très fortes températures. Grâce au grès la soie est tenace, la soie est un excellent isolant.

Download PDF sample

Rated 4.56 of 5 – based on 38 votes